Lorsqu'on observe les pages de résultats sur google.dz, ce qui frappe c’est la faible compétition qui y règne quand on connaît le poids économique de l’Algérie : 43 millions d’habitants, 4ème puissance économique africaine derrière le Nigéria, l’Afrique du Sud et l’Egypte, un PIB par habitant en parité pouvoir d'achat qui la classe devant ces 3 pays et un taux d'alphabétisation de plus de 80% (donc avec une population absolument à même d'utiliser le moteur de recherche Google).

Il y a donc ici une opportunité pour les entreprises ciblant le marché algérien. L’objectif de cet article est de les aider à la saisir.

La vidéo, un format très efficace pour trouver des clients sur google.dz

Le video marketing est en pleine croissance, on le sait c’est un moyen efficace de trouver des clients. C’est peut être encore plus vrai qu’ailleurs en Algérie où Youtube.com a été le site le plus visité en 2018 (ce qui n’est pas le cas en Egypte, en Tunisie ou au Maroc par exemple).

Ce goût des Algériens pour le format vidéo se retrouve sur les pages de résultats Google sur lesquelles il est possible d’attirer des visiteurs sur des requêtes commercialement intéressantes grâce à une vidéo.

Votre business en haut des résultats de recherche de google.dz grâce à une vidéo

Pour montrer à quel point il est possible de trouver des clients sur Google Algérie grâce à une vidéo, nous allons prendre l’exemple de la requête « Cours d’anglais Alger ».

Lorsque l’on tape cette requête, on voit que des vidéos apparaissent quasiment juste après l’encart de Google Maps (appelé « Local Pack »).

Des videos sur la 1ère page de Google pour "cours d'anglais Alger"

Ce qui est intéressant ici, c’est l’intention de l’internaute. En tapant « Alger », on comprend que selon toute probabilité l’internaute recherche un lieu où il pourra apprendre l’anglais à Alger. Une entreprise proposant des cours d’anglais à Alger serait donc bien inspirée de produire une vidéo pour apparaître haut sur Google.

On observe ce phénomène ni à Paris, ni à Casablanca, ni à Tunis, ni au Caire que ce soit en français, en arabe ou en anglais. Dans ces villes, lorsque l’internaute tape « Cours d’anglais », on retrouve des vidéos sur la page de recherche mais pas quand l’internaute tape le nom de la ville.

On retrouve en revanche ce phénomène à Bamako, de façon plus prégnante encore. Notons d’ailleurs que certains entrepreneurs maliens l’ont bien compris et exploitent le filon parfaitement.

Des videos sur la 1ère page de Google pour "cours d'anglais Bamako"

La faiblesse des metrics SEO sur les pages de résultats algériennes (faible nombre de backlinks, contenus peu optimisés, rapports Trust Flow/Citation Flow faibles…), l’absence d'annonces Google Ads ainsi que le goût des Algériens pour ce format aident sans doute les vidéos à remonter dans les résultats.

Des business algériens profitent déjà de la mise en avant de vidéos par Google

Certaines requêtes montrent que des entreprises algériennes tirent déjà profit de cette « prime à la vidéo » dans les résultats de recherche.

C’est ce qu’on peut observer sur la requête « Salle de sport Alger » par exemple où les vidéos arrivent juste après le « Local Pack » de Google Maps. Pour information, cette requête est tapée plus de 1000 fois par mois sur Google (Source Keywordtool.io).

Des vidéos de salles de sport algéroises sur la 1ère page de Google

Les salles Espace fitness, avec sa vidéo « Salle de sport femmes Alger », et Hangar Gym (j'en profite d’ailleurs pour recommander cette salle sympathique aux amateurs de Crossfit) en bénéficient.

Notons que la qualité de la vidéo d’Espace fitness est plus que moyenne mais ça leur suffit pour être sur le spot numéro 1 de Google sur une requête stratégique !

Autre exemple, la requête « Magasin meuble Alger » tapée 210 fois par mois. Ce n’est pas énorme mais l’internaute laisse ici peu de doute quant à son intention d’achat.

Des magasins de meubles sur la 1ère page avec leur vidéo

Ici ce sont les magasins de meuble Darna Algérie et Amokrane qui en tirent particulièrement profit. Information intéressante : Darna Algérie se classe en première position avec une vidéo postée sur Facebook et non sur Youtube. Ce qui veut dire que même si Google possède Youtube, il n’en pénalise pas pour autant (pas de façon rédhibitoire en tout cas) les vidéos postées sur le réseau social.

Cette information n’est pas à négliger dans un pays où Facebook a un grand succès auprès des internautes (2ème site le plus visité en 2018) et où de nombreux commerces ont opté pour la création d’une page facebook plutôt que pour la création d’un site internet. Leur choix a été motivé par le coût beaucoup moindre bien sûr mais également parce que ces entreprises savent que l’Algérien moyen passe un temps non négligeable sur ce réseau social et qu’il ne se contente pas d’y lire des posts et d’interagir avec ses proches (il y recherche notamment des produits et services).

Faire coup triple (ou quadruple) pour trouver vos clients grâce au format vidéo

En termes d’acquisition clients, la production d’une vidéo et sa mise en avant sur le web permettent de toucher les internautes de différentes manières.

• Il est simple de faire apparaître votre vidéo sur google.dz

Grâce à quelques optimisations très simples, il est possible de faire remonter sa vidéo sur les pages Google. On pense d'abord au titre bien sûr. Citer le mot clé ciblé et le nom de la ville dans le titre peut suffire pour être bien classé sur google.dz

• Youtube, un canal d’acquisition clients en soi, même pour des requêtes commerciales

Tous les mois, 540 personnes (estimation Keywordtool.io) tapent « Cours d’anglais Alger » sur Youtube contre 140 sur Google. Il est certain qu’en moyenne l’intention d’achat (à court terme en tout cas) du visiteur Youtube est moins forte que celle du visiteur Google mais il n’en demeure pas moins que ces visiteurs sont une source potentielle de chiffre d’affaires non négligeable.

Donc malgré le fait que l’on puisse très bien apparaître sur le moteur de recherche Google avec une vidéo postée sur Facebook, il est préférable de poster sa vidéo sur Youtube également.

• La vidéo, un outil efficace pour créer votre communauté et la convaincre de passer à l'acte d'achat.

La vidéo est un outil efficace pour capter votre audience, la fidéliser et la convaincre. Créer une vidéo pour le public algérien est d’autant plus intéressant en termes de conversion que pour de nombreux produits et services, il sera difficile de toucher plus efficacement un Algérien qu’en lui parlant dans la langue couramment utilisée dans les rues du pays, l’arabe dialectal algérien. Ce dernier étant d’abord une langue parlée, la capacité d’une vidéo en dialecte à convertir les visiteurs en acheteurs s’en trouve renforcée.

• Profiter de la communauté des influenceurs tout en favorisant votre position sur Google

Si nous revenons à la requête « Cours d’anglais Alger » évoquée plus haut, on voit que la vidéo d’Inès Nayli (qui est d'ailleurs un bon exemple de vidéo avec du dialecte algérien) appelée "Comment j'ai appris l'anglais sans cours !! (en Algérie)" apparaît en numéro 1. Pour la classer à cette position, l’algorithme de Google aura sûrement été sensible aux chiffres impressionnants de son compte Youtube : plus de 465000 vues pour cette vidéo avec 157838 subscribers à sa chaîne.

Pour faire apparaître votre business au plus haut sur Google, il est donc opportun de faire appel à des influenceurs qui ont l’habitude de produire des vidéos et de les optimiser pour la génération d’un maximum de visibilité sur Youtube et Google.

En plus d’apparaître haut sur les résultats de recherche Youtube et Google, un tel partenariat vous permettra aussi de profiter de la communauté créée par cet influenceur. Ce dernier étant souvent un prescripteur redoutable d’efficacité de par la confiance que lui accordent ses followers.

Google Maps : des places à prendre pour les entreprises implantées en Algérie

Apparaître dans le bloc « Google Maps » se trouvant en haut des résultats de recherche est intéressant dans un marché (comme c'est le cas dans toute l'Afrique) où l’internet mobile domine largement l’internet fixe et qu’un internaute sur mobile a plus de chances de se rendre dans votre magasin que celui qui est sur son ordinateur. Le fait que l'achat en ligne n'en soit qu’à ses tout débuts ne fait que renforcer l'importance d'être localisable facilement.

Google Maps peu utilisé par les business opérant en Algérie

Comme sur les résultats dits « naturels » des pages Google (SEO), la quantité et la qualité ne sont pas vraiment au rendez-vous sur les listes de Google Maps Algérie, il y a donc des opportunités intéressantes.

• Le nombre de business listés est relativement faible  

Pour se rendre compte à quel point il y a des places à prendre sur les listes de Google Maps Algérie, il est nécessaire de donner ici un chiffre sur la ville d’Alger et de la comparer. L’agglomération algéroise, c’est 7 796 923 habitants contre 2,643,695 (chiffres Wikipédia) pour celle de Tunis. Il y a donc un rapport d’1 à 3 quasiment entre les deux villes. Sans compter les différences en termes de pouvoir d’achat moyen par habitant.

Malgré ça, et pour de nombreuses requêtes commercialement intéressantes, beaucoup plus d’entreprises sont listées à Tunis qu’à Alger.

Prenons les requêtes “Avocat Alger” et “Avocat Tunis” par exemple (pour lesquelles les volumes de recherche sont equivalents, environ 1300 recherches par mois) A Tunis, 117 cabinets d’avocats sont listés pour… 22 à Alger! Un avocat algérois en mal de clients serait donc bien inspiré de créer son compte Google My Business (GMB) au plus vite.

Les cabinets d’avocats listés à Alger (22)
Les cabinets d’avocats listés à Tunis (117)

Autre exemple, prenons les requêtes “Meuble Alger” (480 recherches/mois) et “Meuble Tunis” (320 recherches/mois). 60 magasins de meubles sont listés à Alger pour 127 à Tunis.

Enfin, dernier exemple, les requêtes “Agence immobilière Alger” (720 recherches/mois) et “Agence immobilière Tunis” (880 recherches/mois). Il y a 152 agences listées à Tunis pour 42 à Alger. Je crois utile de préciser ici que le marché immobilier algérois est parmi les plus chères d’Afrique et qu’on parle de véritable bulle immobilière, ce qui laisse penser qu’une agence algéroise bien gérée pourrait peut être tirer son épingle du jeu grâce à une bonne visibilité sur Google...

Pour finir, notons que le nombre de requêtes enregistrées à Tunis comparées à celles d’Alger rappelle que l’usage d’internet est plus développé en Tunisie qu’en Algérie.

• Les fiches Google My Business des entreprises listées sont peu optimisées

Dans les requêtes Google précitées, lorsque l’on observe les entreprises listées, on se rend compte que rares sont celles qui ont les 2 informations de base (site internet et numéro de téléphone) avec au moins 10 avis clients. Avoir au moins ces quelques éléments permettrait de remonter facilement et d’atteindre des positions intéressantes sur Google Maps.

Des gains potentiellement élevés pour des solutions simples à mettre en place

Quelques optimisations de base sur votre fiche GMB vous ouvriraient pas mal de portes en termes de visibilité.

• Avoir le business le plus visible sur Google grâce au knowledge graph

La création d’un compte GMB même peu travaillé peut suffire pour apparaître dans le knowledge graph, ce qui est très appréciable en termes de visibilité. Une utilisation intelligente des mots clés dans le titre et la faiblesse de la concurrence permettent à cette auto-école d'Alger d'être la plus visible sur une requête intéressante.

Cette auto-école d’Alger se met en avant grâce au Knowledge graph

• Attirer davantage de visiteurs grâce à une bonne description 

L’ajout d’une description à sa fiche GMB, fonctionnalité très récemment enrichie par Google, permet à une entreprise de se distinguer très favorablement, comme le fait très bien le magasin Rochebobois qui se situe à Sidi Yahia, Alger.

Le magasin Rochebobois de Sidi Yahia se distingue avec sa description

• Améliorer le référencement local de votre site internet

Avoir un site internet clairement identifié sur Google Maps aidera à remonter sur les pages locales. Injecter quelques données structurées liées à la localisation dans le code de votre site internet (également possible de le faire sur sa page facebook), ne fera que renforcer le référencement local de votre site internet/page.

• Utiliser le GPS comme outil d’acquisition et conversion client

Pour certains types de commerces (stations-service, restaurants...), les prospects peuvent commencer leur recherche directement sur leur GPS, ce qui est intéressant car l’adoption du GPS est en forte croissance en Algérie. Le développement rapide de l’internet mobile et de la 4G y contribuent. L’apparition récente dans les villes algériennes de milliers de chauffeurs d’applications type « Uber » qui utilisent systématiquement un GPS (Google Maps ou Waze) en est une illustration.

Avoir un business qui apparaît sur Google Maps aide les prospects à le localiser et à le rejoindre facilement, ce qui est loin d'être négligeable dans un pays où il est souvent difficile d’obtenir une adresse précise. Le prospect n’a plus qu’à appuyer sur le bouton pour rejoindre votre commerce. Notons que lors de son inscription sur GMB, le commerçant peut se contenter de pointer sa localisation sur la carte sans avoir à préciser une adresse.

Convaincre davantage de clients sur Google grâce aux avis Facebook

77% des internautes consultent les avis laissés sur un produit ou service avant de passer à l’achat. Dans un pays où de nombreux business ont privilégié la création d’une page facebook à celle d’un site internet, il est essentiel de veiller à la cohérence entre les informations se trouvant sur sa page facebook et celles sur Google Maps pour favoriser la connexion automatique faite par Google et ainsi faire ressortir les avis Facebook sur Google. Sans cette connexion,  il y a une perte d’opportunité car nous aurions des avis laissés sur facebook pas visibles par un internaute recherchant sur Google (ce qui est souvent le cas en Algérie).

Google Ads : difficile d’accès pour les entreprises algériennes mais avec un ROI potentiellement très élevé

Sur le marché du Google Ads algérien, on retrouve peu d’enchérisseurs, et quasiment aucune entreprise algérienne.

Google Ads en Algérie : un haut potentiel commercial

Pour illustrer le fait que Google Ads a un potentiel important en Algérie, nous allons comparer la situation avec d’autres pays africains.

Prenons la requête « Location de voitures » par exemple. Quand vous tapez « Location de voitures Alger », aucune annonce Google Ads. Parfois 1 avec un comparateur de loueurs de voitures peu pertinent.

A Bamako (Mali), à Cotonou (Bénin) et à Ouagadougou (Burkina-Faso) en revanche, 3, 4 ou 5 annonces sont visibles.

Le nombre d’annonces sur la requête “Location de voitures” à Cotonou, Ouagadougou et Bamako

Je ne parle même pas de la concurrence à Tunis ou Marrakech où là c’est la foire d’empoigne...

L’intensité de la concurrence à Tunis ou Marrakech sur la requête "Location de voitures”

Le faible développement du secteur touristique algérien ne suffit pas à expliquer ce manque d’annonces adwords sur google.dz, des millions de personnes visitant tout de même chaque année l’Algérie. Les volumes de recherche n’expliquent pas non plus une telle absence de concurrence sur le marché algérien.

Autre exemple de requête : « Cours d’anglais ». Aucune annonce à Alger mais au moins deux à Casablanca et à Tunis.

Au moins 2 annonces pour “Cours d’anglais Casablanca”
Même cas de figure à Tunis avec 2 annonces au moins pour “Cours d’anglais Tunis”

Le système bancaire fait que les business algériens sont quasiment absents de la régie publicitaire de Google

Le dinar algérien est une monnaie non convertible qui n’est pas accepté par Google comme monnaie de paiement. Les entreprises algériennes ont la possibilité d’avoir un compte en devises (euro, dollar américain…). Cependant Google impose une autre contrainte pour ce qui concerne l’Algérie : les règlements doivent se faire par carte bancaire, pas par virement (qui est le mode de règlement habituel des factures étrangères par les entreprises algériennes). Les entreprises qui n’ont qu’un compte bancaire algérien n’ont pas de carte bancaire avec une monnaie acceptée par Google et n’ont donc pas la possibilité de faire figurer leur publicité sur la régie publicitaire de Google.

Certaines entreprises algériennes contournent ces contraintes par la débrouille : elles utilisent par exemple les cartes bancaires internationales destinées aux particuliers algériens afin de payer Google mais ces cartes ont souvent un plafond de 1000 euros par mois, ce qui est relativement peu important comme budget marketing. Autre méthode couramment utilisée : on fait appel à une agence de communication qui elle a des comptes à l’étranger à qui vous versez du dinar algérien et qui règle la facture en euros ou dollars américains. L’un des problèmes avec ce système, c’est que ces agences prennent souvent au passage une commission très importante (de 3 à 10 fois le prix de l’enchère google ads), ce qui alourdit donc la facture et rend alors moins rentable la régie publicitaire de Google pour les entreprises algériennes.

Google Ads offre aux entreprises étrangères un avantage concurrentiel sur le marché algérien

Il résulte de cette situation que les entreprises étrangères bénéficient d'un avantage concurrentiel en Algérie car elles ont à leur disposition un canal d'acquisition clients dont sont privées les entreprises algériennes.

Jumia.dz : le site qui exploite le plus Google Ads pour cibler les internautes algériens

Il y a un site internet qui se distingue clairement sur les pages de Google Algérie grâce à ses annonces publicitaires, c’est Jumia.dz qui affiche une publicité sur plus de 200 requêtes (SEMRush en dénombre 228 exactement).

Sur la plupart de ces requêtes, Jumia est seule ! Préservée quasiment de toute concurrence, elle peut arriver en tête et seule des résultats de google.dz pour pas cher, sur des requêtes aussi prometteuses commercialement que « Téléphone mobile Alger ».

Jumia est un pionner du marketing en Afrique et cela se vérifie parfaitement en Algérie. Google Ads (on pourrait dire la même chose sur leur acquisition clients avec Facebook Ads) est un canal d’acquisition qui colle parfaitement à leur stratégie très capitalistique faite d’injection de capitaux qui permet d’accélérer leur croissance. Ils n’hésitent donc pas à « acheter » leur trafic et à avoir un coût d’acquisition clients plus élevé qu’une autre marketplace célèbre en Algérie, Ouedkniss, qui elle a toujours « bootstrapé » (vécu sur ses fonds propres) et qui a largement privilégié l’acquisition de trafic depuis Google via le SEO (trafic « gratuit »).

Notons que les annonces de Jumia DZ ne sont pas toujours très optimisées (les extensions « sitelink »  et «  structured snippet » ne sont pas forcément pertinentes par exemple), quand elles ne sont pas ratées.

Jumia DZ investit peu dans la différenciation de ses annonces
Certaines annonces de Jumia DZ sont peu pertinentes

Mais cela suffit sûrement dans un marché où l’on est seul…